Drame : La secte des "bios" accueille de nouveaux disciples au CODEP
Article mis en ligne le 26 juin 2016
dernière modification le 2 septembre 2016

par Romain
logo imprimer

C’était couru d’avance, ils avaient le virus, et la maladie n’attendait plus qu’un moment de faiblesse pour se déclarer.
Depuis quelques années, on dénombre quelques cas perdus de plongeurs s’immergeant de temps à autres pour apprécier la beauté d’un écosystème, avec l’envie d’en savoir plus sur le pourquoi-du-comment. Heureusement, ces situations restent exceptionnelles, mais l’apparition de nouveaux cas de "plongeurs bios" au CODEP 21 nous rappelle que nous sommes tous exposés.
Parmi les malheureux, quatre membres de Dijon Plongée se sont vus s’enfoncer dans cet enfer : Cécile et christèle (nouvelles plongeuses bio niveau 1), Mathilde et Romain (nouveaux plongeurs bio niveau 2)
"On se dégoûte ! — Nous confie une Cécile au bord des larmes — J’aimais pas ça, et j’aime toujours pas ! On nous oblige à réciter des noms de poissons en latin...". À ce moment là, Mathilde, prise d’une soudaine rage, la fouette au sang avec une plaquette immergeable en psalmodiant "Actinoptérygiens, Chondrichtyens, Actinistiens, Myxinoïdes, Pétromyzontides...". (Nous apprendrons plus tard que le mot "poisson" ne se dit plus, mais on les décline plutôt en Chondrichtyens, etc... NDLR).
Romain, visiblement déjà passé par là, se balance dans un coin avec sur la tête ce qui semble être un morceau de la charte "longitude 181" grossièrement découpée (des marques de dents sont visibles) en forme de nageoire dorsale, il répète en boucle "Je suis un mammifère marin, protégez-moi". Quand à Christèle, on sait qu’elle fait bonne figure, mais au fond elle n’est plus la même. Lugubre...

Rappelons qu’il n’est pas nécessaire de passer des niveaux théoriques de bio-environnement pour apprécier ce que la nature nous offre. L’agence régionale de santé - qui n’a pas souhaité faire de déclaration sur les nouveaux cas pour le moment - nous rappelle une règle simple pour éviter toute épidémie : "Ne plongez pas, car le risque c’est cela : être curieux".

Donc faites gaffe quand même, vous pourriez tomber dedans vous aussi...

Bref, félicitations aux nouveaux niveaux de "biologie-environnement" chez les plongeurs de Dijon-Plongée.
A savoir que pour ceux qui n’aiment pas les "Cours" de bio pour passer des niveaux, la commission bio du CODEP vous prépare un joli programme de vulgarisation pour l’année prochaine, avec tout plein de jolies choses qui n’ont rien à voir avec des récitations en latin. On compte sur vous pour que ça ait du succès !

On rappelle les grandes lignes du cursus Bio. Il commence au Niveau 2 technique ou au niveau 2 apnée, mais on peut commencer à passer les niveaux avant, et pas besoin de niveaux pour faire des sorties Bio ou participer à des soirées à thème (spectateur ou intervenant) ;) (FFESSM 2008)


Photo, de gauche à droite : Charlène, horrible gourou des niveaux de bio cette année (CSLGB), Sabine, déjà FB1 (DP), François & Catherine, PB2 (Moby-Dick), Patrick, déjà FB1, Mathilde & Romain, PB2 (DP), Lidwine & David, nouveaux FB1 (Montbard, oui oui, on vient de loin au CODEP).
On se rajoute mentalement parmi les nouveaux niveaux Christèle et Cécile ;)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.40
Hébergeur : OXYD